Un jardin botanique est un lieu durablement et théoriquement aménagé où on cultive de façon ordonnée des plantes domestiquées ou sélectionnées.

JARDIN BOTANIQUE DE KISANTU

Le Jardin Botanique de Kisantu se trouve au centre de la future ville d’inkisi dans le territoire de Madimba dans la province du Kongo Central en République Démocratique du Congo. Il est délimité au Nord par le quartier Kimbala, au Sud Nkandu, à l’Est Lawula et à l’Ouest la Rivière Inkisi et le village Mbidi.

Par la route nationale numéro un du Kongo Central, il est situé à 120 km de Kinshasa, 30 km de Mbanza-Ngungu et à 4 Km de Kikonka. En entrant par la route de Kimvula, la porte principale du jardin est à 1000 m de la route nationale numéro un du Kongo Central. (Figure n°2). Il est localisé entre la latitude Sud de 05°7’52’’ à 05°08’45’’ et la longitude Est de 15°03’52’’ à 15°04’50’’ et l’altitude de 530 m (PAUWELS, 1972 ; BAMPS, 1982 et Jardin Botanique de Kisantu et al. 2006).

Telecharger le document complet »

JARDIN BOTANIQUE D'EALA

Ce jardin est créé par arrêté royal du 3 février 1900 par Émile Laurent, botaniste attitré de Léopold II, roi de Belgique, dans l'État indépendant du Congo. Il couvre 370 hectares et est composé de forêt tropicale, de marais et de savane. Il fonctionnait anciennement comme jardin d'essai des plantes et d’espèces d’arbres introduits en Afrique. Il abrite de nombreuses espèces d'arbres et de plantes herbacées alimentaires ou médicinales. En 1908, il publie son premier catalogue de plantes et graines proposées à titre d'échange ou à la vente.

Les travaux de réhabilitation du Jardin botanique d'Eala entamés en 2007 se poursuivent avec l'appui financier de la Banque mondiale et l'aide du Jardin botanique national de Belgique

Telecharger le document complet »

JARDIN BOTANIQUE DE KINSHASA

Le jardin botanique de Kinshasa est un jardin d'une superficie de 7 ha situé au cœur de la ville de Kinshasa en République démocratique du Congo.

En 1933 est créé le parc Fernand De Boeck (du nom du commissaire de District du Moyen-Congo de l'époque) dans la capitale du Congo belge. Laissé durant plusieurs décennies à l'abandon, le jardin qui compte plus des 100 espèces d'arbres a été réhabilité au début des années 2000 grâce à un projet soutenu par la France, l'Union européenne, l’UICN, le Jardin botanique national de Belgique et l’ONG les Amis de la nature et des jardins, pour héberger les activités d'éducation à l'environnement.

Télécharger le document complet »